Nouveau : Marions-nous ! un sacré chemin - Un itinéraire vers le mariage aux Editions de l'Atelier , par le créateur de ce site ...

 

Copyright : PMC Interactif 2000-6 ...

Dernière mise à jour : PMC Interactif Mercredi 28 Juin 2017


La revue Alliance

  Coordonnées
  Index des numéros
  Index thématique
  Sommaire numéros
  Abonnement

 

Articles en ligne

 

  Dialogue en couple

  Face à l'homo-
 sexualité
 (X.Thevenot)


  Le Conflit,
 échec ou défi
  (D. Balmelle)


  Quelques critères
  de choix
  (D. Sonet)


  La tendresse
 est-elle l'amour ?
  (X. Lacroix)''

 retour 

Vous êtes ici : PMC/ Chemins / La revue Alliance / Les numéros...

Le numéro 134

Couple et Adultère

[Sommaire] [Editorial] [Conditions d'abonnements]

 Sommaire

Quel adultère ? Causes et prévention

Faut-il divorcer ? L'après adultère

Un Dieu trompé

Raccourci à travers des siècles de littérature
Constats de terrain
Une crispation païenne: l'adultère féminin
Une question de coeur
Causes et préventions
Intimité professionnelle: attention danger
Grains de sable conjugaux
L'adultère est-il une indication de divorce ?
"C'était un vendredi..."
Entente sexuelle et adultère
Une victime peut en cacher une autre
Quelle fidélité ? Les infidélités "déguisées"
L'adultère dépassé
Ne restons pas seuls
L'adultère: la loi biblique et la loi de Jésus

Interview de Christiane Ferot Michel Rouche
Témoignage
Louis Giroux
Témoignage
Patrice Vivarès
Xavier Lacroix
Prière
Annick Nony
Témoignage
Christiane Singer
Nadine Grandjean
Denis Sonet
Témoignage
Xavier de Chalendar

Chroniques

L'oeil et la plume Le mariage au fil du temps: Saint Bernard et le mariage:

le Cantique des Cantiques Organismes de conseil conjugal

 


 Editorial

Le mot adultère aujourd'hui fait peur. De même qu'il faudrait remplacer aveugle par non voyant, il vaudrait mieux dire liaison, aventure, passade, relation, infidélité, bref tout, mais pas ça. Comme si en changeant le nom, la réalité était évacuée. Cette peur du mot est aussi celle du fait: mentir et agir contrairement à la promesse de fidélité jusqu'à la mort faite à l'autre. Dès lors nos contemporains, soit banalisent l'adultère en minimisant sa gravité, soit n'en supportent pas la possibilité ou l'existence, niant avant, l'angoisse de le voir surgir, se débarrassant après par le divorce du ou de la "coupable". Tels l'étourneau et l'autruche, face au serpent fascinant.

Cette fascination est entretenue par toute une série d'erreurs magnifiant la transgression de cet interdit. La littérature a créé des besoins fantasmatiques, I'histoire a entretenu la conviction du peu d'importance de l'adultère masculin, et l'idéologie actuelle porte au pinacle ce que l'on vient d'appeler "la tyrannie du plaisir". Et la chose est d'autant plus tentante lorsque c'est interdit !

Déplaçons notre regard du point focal obsédant qu'est la scène du fiacre de Madame Bovary. Comment en arrive-t-on là ? L'imagination, I'orgueil, I'infantilisme, le silence, la ruée vers le travail ou l'engagement, sont les signes avant-coureurs. Ajoutez-y, pour aujourd'hui, les horaires incompatibles des métiers des deux conjoints, et les interven

tions intempestives des beaux-parents. Le premier clignotant qui s'allume est l'interruption des relations sexuelles. Le deuxième est l'absence de plaisir dans l'union charnelle. Le corps ne ment pas. Il veut dire que la communication, le dialogue, a déjà été coupée en amont. Dès lors le désinvestissement affectif laisse le champ libre, à "I'autre".

Après le fiacre, rien pourtant n'est perdu. L'adultère n'est pas cause de divorce. L'acte n'est pas toute la personne, car nous sommes divisés. Il est souvent preuve d'insatisfaction du cur chez la femme, de manque de volonté chez l'homme. Qu'il soit clandestin ou bien connu, il demeure une tentative d'homicide sur l'être nouveau qui apparaissait dans la fidélité mutuelle. Pardonner, ne pas juger, exorciser l'affreux souvenir, re-trouver l'autre qu'on aime toujours, même à travers la haine, ne sont possibles qu'en prenant conscience, qu'à l'Ancienne Loi, toujours valable, gravée dans la pierre: "Tu ne commettras pas l'adultère", s'est ajoutée la Loi Nouvelle gravée sur le sable par Jésus: "Va, et ne pèche plus ". Victime et coupable ? Non, nous sommes tous pécheurs. Du jour où nous nous décentrons, où nous renonçons à jeter nos pierres, en prenant de la distance, alors, à ce moment-là, il n'y a plus d'adultère.

 

 

Michel Rouche

ALLIANCE,

une revue pour les couples d'aujourd'hui. Pour les jeunes, les parents, les éducateurs. Pour tous ceux qui se posent des questions sur l'amour, le couple, le mariage, la famille.

ALLIANCE

propose des expériences de vie au quotidien, des réflexions d'hommes et de femmes compétents, et le concours de spécialistes.

ALLIANCE est réalisée par un groupe de chrétiens.

Un grand dossier. Des chroniques à suivre. Cinq numéros par an.

 

 

Pprécédentehome