Plan chemins de lecture chemins de foi hommes et femmes terre sainte Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : voir nos publications...


Chemins d'hommes et de femmes... Des traces vers Dieu ?...

 



Chemins d'hommes...
  P. Claverie...
  E. Hillesum
  St Irénée
  E. Stein
  Marie Noel...
  Abbé Pierre
  M. Delbrel
Religion...
  Balthasar...
  Balthasar...Suite
  Beauchamp...
  Beauchamp Suite...
  Beauchamp Suite 2...
  Zundel
  Pédagogie du Christ
  Unique médiateur
  Dialogue inter-religieux...
  Pluralisme religieux...?
  Jésus un ami déroutant
  Relire Job..
  Vie, mort..
  La Souffrance de Dieu
  Avance en Eau Profonde
  Bien et mal
  Prier la Parole
Philosophie...
  G.Marcel...
  P. Ricoeur
  E. Lévinas
  Maritain...
  J.L. Marion
Psychologie...
  X. Lacroix
  Le Mystère des mères
  Sexualité masculine
  Vie et mort du couple
  Evangélisation des profondeurs
  Autres publications de C. Hériard
Lectures diverses...

  Des choses cachées depuis...
  Le Respect
  Sexualité
  Crimes conjugaux
  Le Silence
  L'enfant à coeur ouvert (téléch...)
Contact

Nous écrire
  Livre d'or...
p-q">



Paul Claudel - 1886 - 1955

L'auteur :

Paul Claudel est né à Villeneuve-sur-Fère, en 1868.

Ill retrouve la foi, le jour de Noël 1886, dans l'église Notre-Dame de Paris, lors d'une illumination subite. Sa vie de diplomate, de 1893 à 1936, le conduit à séjourner presque constamment à l'etranger dans divers pays.

Il meurt en 1955.

L'analyse :

Le Soulier de Satin est pour Balthasar un opus mirandum. Comme on a pu le voir chez Giordano Bruno, Rodrigue et Prouhèze y vivent un amour tragique. Ils sont les eroici furiori. En cela Claudel se hausse lui-même au rang de Dante et de Shakespeare.

Prouhèze est purifiée dans un purgatoire de flammes, qui la conduira jusqu'en un éros nostalgique voire une agapè renonciatrice qui ne veut rien de plus que ce que Dieu veut.

Mais Claudel mélange l'eroici furiori et l'humour. Rodrigue dégénère en esthète, et aveugle tombe sur un tas de fumier pour finir domestique des carmélites...

Le poète se situe dans l'amour et totalement au delà de l'amour.

A ce sujet Balthasar parlera d'une "réduction anthropologique" in l'amour seul est digne de foi p.35 à 59, 1966 U. v. Balthasar

Le caractère théophanique du cosmos peut être abandonné, alors que le phénomène religieux de l'homme lui-même est déclare-t-on encore intact.

"Dans le premier aspect (anti-écclésial) une logique interne pousse également à placer ce qui est religieux loin de toute hégémonie, dans la spontanéité du coeur et dans l'autonomie de la raison, et par là très exactement dans l'éthique. Dans The Moralists de Shaftesbury, celle-ci devient le critère du rapport à Dieu." (cf. p.75)

"C'est sur l'homme que la lumière des projecteurs va se concentrer toujours plus nettement. Il devient le foyer de la gloire, où l'esprit éclaire le cosmos et où l'obscurité de Dieu progresse dans la lumière. (p. 76)"

Principaux ouvrages (non exhaustif) :

Le soulier de Satin,
L'annonce faite à Marie.

Le site de la société Paul Claudel

Source principale : Hans Urs von Balthasar,
La Gloire et la Croix, Les aspects esthétiques de la révélation
,
4 Le Domaine de la Métaphysique
*** Les héritages,
tome 86 tr. Givord, Aubier Théologie, Paris 1983

Dans le même ouvrage, une analyse de :
Nicolas de Cuse
Marsile Ficin
Léon l'Hébreu
Giordano Bruno
Göttfried de Strasbourg
Paul Claudel
Comte Anthony de Shaftesbury
Friedrich Hölderlin
Goethe
Rainer Maria Rilke
Heidegger

Vous voulez participer à ce recensement, commenter ou compléter les fiches déjà réalisées...

pprécédentehomepsuivante

 
 
   

 

Dernière mise à jour : PMC Interactif Juillet 2009 ...

Découvrez aussi les publications du Webmestre : Claude Heriard ...