Plan chemins de lecture chemins de foi hommes et femmes terre sainte Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : voir nos publications...


Chemins d'hommes et de femmes... Des traces vers Dieu ?...

 



Chemins d'hommes...
  P. Claverie...
  E. Hillesum
  St Irénée
  E. Stein
  Marie Noel...
  Abbé Pierre
  M. Delbrel
Religion...
  Balthasar...
  Balthasar...Suite
  Beauchamp...
  Beauchamp Suite...
  Beauchamp Suite 2...
  Zundel
  Pédagogie du Christ
  Unique médiateur
  Dialogue inter-religieux...
  Pluralisme religieux...?
  Jésus un ami déroutant
  Relire Job..
  Vie, mort..
  La Souffrance de Dieu
  Avance en Eau Profonde
  Bien et mal
  Prier la Parole
Philosophie...
  G.Marcel...
  P. Ricoeur
  E. Lévinas
  Maritain...
  J.L. Marion
Psychologie...
  X. Lacroix
  Le Mystère des mères
  Sexualité masculine
  Vie et mort du couple
  Evangélisation des profondeurs
  Autres publications de C. Hériard
Lectures diverses...

  Des choses cachées depuis...
  Le Respect
  Sexualité
  Crimes conjugaux
  Le Silence
  L'enfant à coeur ouvert (téléch...)
Contact

Nous écrire
  Livre d'or...
p-q">



Marsile Ficin

L'auteur :

Théologien italien et philosophe platonicien, né à Florence le 19 octobre 1433,
mort à Careggi en 1499

L'analyse :

Déjà chez Platon et Potin, la notion d'éros dans son développement suprême était conçue comme désintéressé. C'était un bien en vue du bien, en soi miroir du Bien suprême.

Pour Marsile Ficin, la gloire et la beauté coïncident absolument. Il décrit le désir avide qui s'attache totalement à la face de Dieu comme un amour.

Dans sa beauté, le monde est "appât de Dieu s'accrochant à chaque beauté humaine". Certes celle-ci nous charme et nous déçoit à la fois. Mais l'amour, comme la mystique franciscaine l'avait affirmé sans restriction, est pour Ficin l'élan du coeur vers Dieu au dessus de toute connaissance et de toute compréhension.

Pour lui, éros est né aussitôt après le chaos, il jaillit en Dieu et tend vers Dieu, il s'appelle beauté. Quand il pénètre dans le monde et l'entraîne, il s'appelle amour, quand refluant vers le créateur, il s'unit à son oeuvre il s'appelle volupté.

Pour finir, il ne peut, selon Ficin, y avoir d'autres amours que l'amour religieux, même l'amour humain, sexuel ou animal n'est possible qu'en Dieu s'il est vraiment amour et non intérêt égoïste. (cf. p. 51)

L'éros de la créature est toujours et d'abord une réponse au rappel gracieux que Dieu lui adresse, à tel point qu'il peut être nommé divin. Pour Ficin, cet éros peut sans difficulté être compris comme agapè, à condition que l'on voit en même temps dans le rappel gracieux adressé au pécheur chaotique le fruit de l'amour incarné. Mais le glissement d'eros à caritas n'est possible que si les deux amants aiment Dieu au moins implicitement et s'aiment l'un et l'autre en Dieu et en vue de Dieu.

Comme le souligne Balthasar, cet éros diffère en effet de l'amour que le Christ porte aux pêcheurs malgré sa laideur et son caractère haïssable. L'amour du Christ exprimant l'amour de Dieu n'est de fait comparable à aucun autre.

Pic de la Mirandole a eu conscience de cette difficulté et a sévèrement critiqué son maître et son ami.

Ficin a cependant servi de justification théologique à la culture amoureuse de cour et des troubadours du Moyen Age finissant.

Il a créé le genre de l'epistolia amatoria (où l'amour est entendu au sens platonicien, comme sommet de style de vie cultivé...)

Source principale : Hans Urs von Balthasar,
La Gloire et la Croix, Les aspects esthétiques de la révélation
,
4 Le Domaine de la Métaphysique
*** Les héritages,
tome 86 tr. Givord, Aubier Théologie, Paris 1983

A partir du même ouvrage, une analyse de :
Nicolas de Cuse
Léon l'Hébreu
Giordano Bruno
Göttfried de Strasbourg
Paul Claudel
Comte Anthony de Shaftesbury
Friedrich Hölderlin
Goethe
Rainer Maria Rilke
Heidegger

Vous voulez participer à ce recensement, commenter ou compléter les fiches déjà réalisées...

pprécédentehomepsuivante

 
 
   

 

Dernière mise à jour : PMC Interactif Juillet 2009 ...

Découvrez aussi les publications du Webmestre : Claude Heriard ...