Plan chemins de lecture chemins de foi hommes et femmes terre sainte Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : voir nos publications...


Chemins d'hommes et de femmes... Des traces vers Dieu ?...

 



Chemins d'hommes...
  P. Claverie...
  E. Hillesum
  St Irénée
  E. Stein
  Marie Noel...
  Abbé Pierre
  M. Delbrel
Religion...
  Balthasar...
  Balthasar...Suite
  Beauchamp...
  Beauchamp Suite...
  Beauchamp Suite 2...
  Zundel
  Pédagogie du Christ
  Unique médiateur
  Dialogue inter-religieux...
  Pluralisme religieux...?
  Jésus un ami déroutant
  Relire Job..
  Vie, mort..
  La Souffrance de Dieu
  Avance en Eau Profonde
  Bien et mal
  Prier la Parole
Philosophie...
  G.Marcel...
  P. Ricoeur
  E. Lévinas
  Maritain...
  J.L. Marion
Psychologie...
  X. Lacroix
  Le Mystère des mères
  Sexualité masculine
  Vie et mort du couple
  Evangélisation des profondeurs
  Autres publications de C. Hériard
Lectures diverses...

  Des choses cachées depuis...
  Le Respect
  Sexualité
  Crimes conjugaux
  Le Silence
  L'enfant à coeur ouvert (téléch...)
Contact

Nous écrire
  Livre d'or...
p-q">



Edith Stein

I - Edith Stein Résumé de sa vie :

Convertie au Catholicisme avant la guerre, cette jeune juive entrera chez les Carmélites sous le nom de Soeur Teresa Benedicta a Cruce (Sainte Thèrese Bénédicte de la Croix). Elle se distinguera par ses écrits d'une grande profondeur mystique, son rôle dans la formation de ses soeurs, puis, pendant la guerre, son choix de partager le sort des gens de sa race.

Elle mourra à Auschwitz en 1942.

Bref commentaire de ses écrits spirituels...

Ce qui distingue E. Stein, c'est peut-être la sortie d'un jansénisme fermé et une ouverture différente sur la souffrance : "Sur le chemin de la Croix, le Sauveur n'est pas seul... (...) La recherche de la souffrance pour le plaisir d'une douleur perverse est à l'opposé de l'exigence d'une souffrance d'expiation. Elle n'a rien d'une aspiration spirituelle et n'est qu'un désir sensuel nullement meilleur que n'importe qu'elle appétit de la chair et même pire dans la mesure où il est contre nature. L'exigence de la souffrance pénitentielle peut naître que chez ceux dont l'oeil spirituel s'est ouvert aux connections surnaturelles entre les événements du monde et cela n'est possible que chez ceux en qui vit l'Esprit du Christ, ceux qui sont membres de son Corps, tiennent du chef la force, le sens et la direction de la vie...(p. 59) Ce que trace ici E. Stein n'est plus de l'ordre d'une loi ou d'un commandement, il s'agit d'un chemin hyperbolique (lire à ce sujet, la Loi de Dieu de P. Beauchamp), c'est à dire une invitation libre au dépassement de soi-même pour une cause qui dépasse le moi et s'inscrit dans l'ordre de l'Amour. On rejoint par là le chemin esquissé par le Christ dans le discours sur la Montagne... :

Mt 5:8- Heureux les coeurs purs, car ils verront Dieu. 9- Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. 10- Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux. 11- Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi. 12- Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux Il ne s'agit plus d'un commandement mais d'un appel, d'une hyperbole...

Comme le dit Matthieu au chap. 19, seuls ceux qui peuvent le comprendre y sont appelés...

Edith Stein a visiblement choisi cette voie. Dans l'exaltation de la croix (Méditation du 14/9/1941, soit quelques semaines avant sa mort) elle écrira : "Les âmes virginales n'ont aucun dégoût des pécheurs : la force de leur pureté surnaturelle ne craint aucune souillure. L'Amour du Christ les pousse à descendre dans la nuit la plus noire, et aucune joie maternelle sur terre n'est comparable à la félicité de l'âme qui peut jaillir dans la nuit du péché la lumière de la grâce. La croix est le chemin qui y conduit. C'est au pied de la Croix que la vierge des vierges est devenue la Mère de la grâce... (p. 90). Si Jésus dit que " Tous ne comprennent pas ce langage, mais ceux-là à qui c'est donné. (Mt 19:11) en précisant qu' " il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu'il comprenne !" E. Stein semble avoir quant à elle compris l'appel, non comme un commandement, mais comme un chemin, celui de l'Amour et de la Sainteté. On pense également à quel point l'amour-agape prend chair dans ce chemin et représente à plein ce que Paul décrit dans Cor 13 : "L'amour ne cherche pas son intérêt..."

* Extrait de l'Amour de la Croix, méditation du 24 /11/1934 la Crèche et la Croix Edith Stein (Editions AD Solem) Taduction par Genia Catalé et Philibert Secretan 1995 Genève.

 

Bibliographie :

La Crèche et la Croix, Edith Stein (Editions AD Solem) Taduction par Genia Catalé et Philibert Secretan 1995 Genève.

Notes intimes...

A Compléter...

 

Des Sites qui en parlent...

Vous voulez participer à ce recensement, commenter ou compléter les fiches déjà réalisées...

 

psuivante

 
 
   

 

Dernière mise à jour : PMC Interactif Juillet 2009 ...

Découvrez aussi les publications du Webmestre : Claude Heriard ...