Plan Je t'aime coeur a coeur Libres, vous avez dit libres La liberte du choix amoureux Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : Marions-nous ! un sacré chemin - Un itinéraire vers le mariage aux Editions de l'Atelier ...


Cœur à cœur, le site qui vous accompagne dans votre amour...

 


Contenu

  Je t'aime
 Emporté par l'amour
 Suis-je libre ?
 Discerner, rester libre
 Attendre, un chemin
 Amoureux, que faire ?
 Rencontre, symphonie

Points de vue 1
  (Fr. J. Philippon) :
  L'altérité
  L'homme être de chair
  Virginité
 Sexualité, don de Dieu
  S'éduquer, maïtrise
  Le dialogue conjugal
  Points de vue
  Le témoin
  Les fiançailles
  Le sacrement de mariage
  La prière
  Approfondissement
  Se marier
  La nuit de noces

Points de vue 2
  (C. Heriard)
  Libres, Libres ?
  L'amour au quotidien

Points de vue 3
  (P.B.Sevenier)
  Liberté du choix
  Etre libre
  Liberté intérieure
  S'aimer soi même
  Libre envers l'autre
  Questions pour Plus...
 
Contact

Nous écrire
Bibliographie
 Contact
  L'équipe
  Autres sites...
 Téléchargement site...
 264 Ko format PDF

Recherche :

 

Attendre, une vertu, un chemin...

Quand je connais mes premiers élans amoureux, deux choix de présentent à moi. Attendre ou entreprendre.

Attendre, c'est donner place à l'émergence, chez l'autre d'un chemin véritable. On peut forcer l'autre vers soi et violer ainsi son cheminement personnel, où l'on peut respecter son chemin intérieur, en signifiant sa présence mais sans aller trop loin, pour lui laisser le temps de murir à un désir véritable. Certes dans l'attente on s'expose, on prend le risque que l'autre s'éloigne, s'intéresse à un(e) autre. Mais ce risque, il faut parfois le prendre, surtout quand l'âge ne met pas d'urgence, de pression sur la décision.

Chez la femme, plus mûre, plus rapidement, le désir d'aller plus loin peut conduire à faire pression vers une décision, un partage et un engagement. Mais cette pression n'est pas respectueuse de la liberté de l'autre. Et pour l'homme cette pression vers l'engagement conduit à réveiller deux sentiments contradictoires : le réveil d'une réalité pulsionnelle qui n'est pas murie par un désir véritable et le sentiment d'un devoir, d'un orgueil, qui fait que l'on n'ose pas refuser et que de ce fait, l'on se retrouve embarqué dans une histoire non choisie.

Attendre, c'est comme une longue marche dans le désert, purifier son coeur vers une rencontre véritable, vers une soif qui ne s'altère plus...

 

Suite...