Plan Je t'aime coeur a coeur Libres, vous avez dit libres La liberte du choix amoureux Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : Marions-nous ! un sacré chemin - Un itinéraire vers le mariage aux Editions de l'Atelier ...


Cœur à cœur, le site qui vous accompagne dans votre amour...

 


Contenu

  Je t'aime
 Emporté par l'amour
 Suis-je libre ?
 Discerner, rester libre
 Attendre, un chemin
 Amoureux, que faire ?
 Rencontre, symphonie

Points de vue 1
  (Fr. J. Philippon) :
  L'altérité
  L'homme être de chair
  Virginité
 Sexualité, don de Dieu
  S'éduquer, maïtrise
  Le dialogue conjugal
  Points de vue
  Le témoin
  Les fiançailles
  Le sacrement de mariage
  La prière
  Approfondissement
  Se marier
  La nuit de noces

Points de vue 2
  (C. Heriard)
  Libres, Libres ?
  L'amour au quotidien

Points de vue 3
  (P.B.Sevenier)
  Liberté du choix
  Etre libre
  Liberté intérieure
  S'aimer soi même
  Libre envers l'autre
  Questions pour Plus...
 
Contact

Nous écrire
Bibliographie
 Contact
  L'équipe
  Autres sites...
 Téléchargement site...
 264 Ko format PDF

Recherche :

 

Discerner pour rester libre ...

On peut se laisser emporter par ce courant, cet élan sans retenue. Mais on se retrouvera tôt ou tard confronté au réel. Cet être que j'ai idéalisé n'est qu'un être de chair. Il a ses limites, ses manques, ses besoins qui sont différents des miens. Après l'idéalisation, vient toujours ce que les psychologues appellent la désidéalisation, ou l'épreuve du réel.

Un mythe grec décrit l'élan comme ce que l'on traduit par la rencontre de deux moitiés. Mais deux moitiés séparées et réunies véritablement en un n'est pas concevable. Cela condamnerait les hommes à chercher dans les 4 milliards d'individus la moitié perdue. La réalité est différente. L'autre peut combler une partie de mes désirs mais il ne les comblera pas tous. Plus encore, une autre "moitié" pourrait probablement plus me correspondre. Mais je suis aveuglé par cet escalade émotionnelle que constitue l'élan amoureux. Je suis persuadé que l'autre est l'idéal recherché.

C'est un peu comme lorsque je suis devant un plat de framboises, servi à volonté. Je salive, je m'imagine l'engloutissant, je m'attaque au plat avec plein d'ardeur pour me rendre compte au bout d'un moment que mon appétit ne me suis plus, que l'acidité de la framboise finit par m'écoeurer et qu'une pomme aurait pu me suffire.

Pour rester libre, il me faut prendre de la distance. Discerner en moi ce qui est bon pour moi, bon pour l'autre, bon pour les autres.

 

Suite...

Autres pistes... Sommes nous libres, par C. Heriard

Autres pistes...2 : La liberté du choix amoureux (par le P. B. Sevenier)