Plan Je t'aime coeur a coeur Libres, vous avez dit libres La liberte du choix amoureux Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : Marions-nous ! un sacré chemin - Un itinéraire vers le mariage aux Editions de l'Atelier ...


Cœur à cœur, le site qui vous accompagne dans votre amour...

 


Contenu

  Je t'aime
 Emporté par l'amour
 Suis-je libre ?
 Discerner, rester libre
 Attendre, un chemin
 Amoureux, que faire ?
 Rencontre, symphonie

Points de vue 1
  (Fr. J. Philippon) :
  L'altérité
  L'homme être de chair
  Virginité
 Sexualité, don de Dieu
  S'éduquer, maïtrise
  Le dialogue conjugal
  Points de vue
  Le témoin
  Les fiançailles
  Le sacrement de mariage
  La prière
  Approfondissement
  Se marier
  La nuit de noces

Points de vue 2
  (C. Heriard)
  Libres, Libres ?
  L'amour au quotidien

Points de vue 3
  (P.B.Sevenier)
  Liberté du choix
  Etre libre
  Liberté intérieure
  S'aimer soi même
  Libre envers l'autre
  Questions pour Plus...
 
Contact

Nous écrire
Bibliographie
 Contact
  L'équipe
  Autres sites...
 Téléchargement site...
 264 Ko format PDF

Recherche :

 

Point de vue 1 - Ce que disent les fiancés

Par Joël Philippon (suite)*

Le choix de vie se précise ( mariage ou non ), la quête de tendresse devient plus impérieuse, l'attirance physique ne fait plus de doute, les fiancés en arrivent, simplement et comme naturellement, aux relations sexuelles proprement dites.

Par "relations sexuelles", il faut préciser : intromission ou pénétration du sexe de l'homme dans le sexe de la femme.

Certains n'ont pas, de propos délibéré ou tout simplement parce qu'ils ne s'y sentent pas préparés, de relations sexuelles avant le mariage : ce qui révèle à priori, alors qu'ils vivent dans le monde d'aujourd'hui, de grandes qualités morales ; la virginité du coeur et du corps ( se garder intégralement pour se donner au seul être aimé ) leur apparaît comme un prélude nécessaire à la vie d'amour.

D'autres, beaucoup plus nombreux, ont des relations sexuelles avant le mariage.

Dans tous les cas rencontrés, les fiancés ne sont pas très à l'aise sur ce sujet : ils en parlent par allusions, périphrases..., considérant que ce domaine est strictement le leur, celui de leur couple, et personne n'a à y redire ! Leur intimité leur appartient, c'est le lieu où s'ébauche, dans le secret, leur dialogue d'amour.

A l'époque où l'on s'affranchit volontiers des conventions du passé, où l'on revendique facilement une certaine "libération", on s'aperçoit que le sujet des relations sexuelles, même abordé en dehors de tout contexte moral, voire moralisant, ( mais l'agir humain peut-il être amoral ? ) reste marqué par une très grande peur.

 

C'est souvent le fiancé, dans son rôle naissant de protecteur du foyer, qui les justifie comme normales et licites :

+ c'était nécessaire pour se connaître

+ il valait mieux "faire l'essai «pour voir si nous étions capables de nous aimer

+ puisque nous nous sommes déjà définitivement choisis, qu'est-ce que cela peut faire ? nous sommes assez grands pour savoir ce que nous devons faire, nous obéissons à notre conscience.

+ nous sommes déjà parvenus à l'amour complet et irréversible du mariage ( dans le cas où le mariage est différé pour des raisons étrangères à la volonté des fiancés : études à finir, service national, raisons familiales ).

 

Suite

* Extrait de Coeur à Coeur, Le temps des fiançailles, de Joël Philippon © Editions Mame, 1993