Plan Je t'aime coeur a coeur Libres, vous avez dit libres La liberte du choix amoureux Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : Marions-nous ! un sacré chemin - Un itinéraire vers le mariage aux Editions de l'Atelier ...


Cœur à cœur, le site qui vous accompagne dans votre amour...

 


Contenu

  Je t'aime
 Emporté par l'amour
 Suis-je libre ?
 Discerner, rester libre
 Attendre, un chemin
 Amoureux, que faire ?
 Rencontre, symphonie

Points de vue 1
  (Fr. J. Philippon) :
  L'altérité
  L'homme être de chair
  Virginité
 Sexualité, don de Dieu
  S'éduquer, maïtrise
  Le dialogue conjugal
  Points de vue
  Le témoin
  Les fiançailles
  Le sacrement de mariage
  La prière
  Approfondissement
  Se marier
  La nuit de noces

Points de vue 2
  (C. Heriard)
  Libres, Libres ?
  L'amour au quotidien

Points de vue 3
  (P.B.Sevenier)
  Liberté du choix
  Etre libre
  Liberté intérieure
  S'aimer soi même
  Libre envers l'autre
  Questions pour Plus...
 
Contact

Nous écrire
Bibliographie
 Contact
  L'équipe
  Autres sites...
 Téléchargement site...
 264 Ko format PDF

Recherche :

 

V - S'éduquer à la maîtrise de soi

Par Joël Philippon (suite)*

L'éducation sexuelle est, comme la respiration permanente : elle permet à tout être de se structurer et de trouver son identité profonde. Elle commence à la naissance et s'achève à la mort. Elle commence dans le regard de la mère à son enfant, ce dialogue si essentiel qui est source de l'être et préparation de l'avenir.

 

La mère prépare l'enfant à vivre la puberté, surtout chez la petite fille, et l'ouvre ainsi au mystère de l'engendrement et à la relation à l'autre sexe

L'éducation sexuelle ne peut être transmise des parents aux enfants que si, déjà dans le dialogue conjugal entre les parents, le sujet n'est pas "tabou". Lors de l'adolescence, il est souhaitable que s'établisse ainsi des connivences sur ce sujet, notamment dans le dialogue mère-fille.

La fiancée, par le choix de son amour, va déplacer son questionnement intime, de sa mère à son fiancé, de celle qui l'a engendrée à celui qui lui donnera d'engendrer. Les questions de son coeur seront peut-être les mêmes dans les deux cas, mais les réponses seront nécessairement différentes.

En tout état de cause, l'éducation sexuelle se situe à deux niveaux :

1/ un niveau objectif,

Tous les livres de biologie, anatomie, physiologie, etc.. et bien d'autres livres de vulgarisation ( certains sont fort bien faits ) décrivent ce que sont les organes sexuels masculins et féminins, leur fonctionnement... Ainsi, de leur point de vue, tous les hommes sont pareils, toutes les femmes sont pareilles. L'un comme l'autre sont objets d'une science, la sexologie.

Tous les couples de fiancés n'atteignent pas ce niveau - pourtant élémentaire - de connaissance objective.

Si cela convient, leur tâche première sera donc d'apprendre à nommer, sur leurs corps eux-mêmes et dans le secret de leur intimité, leurs propres organes sexuels, et ceux de l'autre : nommer, c'est prendre conscience, être précis c'est apaiser, apprendre à en parler, c'est en devenir responsable.

2/ un niveau subjectif, indissociable du premier.

Il s'agit ici, non plus d'une simple connaissance rationnelle, mais du regard que l'on a : sur son sexe, sa sexualité, son propre corps,
sur le sexe, la sexualité, le corps de l'autre,
regard tributaire d'une éducation, d'une culture, d'un environnement affectif, d'un sens religieux.

Là s'inscrivent les ouvertures et les fermetures du coeur,
Là naît le "respir" profond de chaque être,
Là est le lieu de son coeur.

De la qualité de la relation que l'on a avec son propre corps sexué, dépend l'aptitude à entrer en relation avec l'autre.

Chaque être a son histoire affective, et porte en lui des blessures, des timidités, des hontes, des inhibitions, des peurs...; elles se situent à ce "niveau subjectif".

Suite

* Extrait de Coeur à Coeur, Le temps des fiançailles, de Joël Philippon © Editions Mame, 1993