Plan chemins de lecture chemins de foi hommes et femmes terre sainte Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : voir nos publications...


Chemins d'hommes et de femmes... Des traces vers Dieu ?...

 



Chemins d'hommes...
  P. Claverie...
  E. Hillesum
  St Irénée
  E. Stein
  Marie Noel...
  Abbé Pierre
  M. Delbrel
Religion...
  Balthasar...
  Balthasar...Suite
  Beauchamp...
  Beauchamp Suite...
  Beauchamp Suite 2...
  Zundel
  Pédagogie du Christ
  Unique médiateur
  Dialogue inter-religieux...
  Pluralisme religieux...?
  Jésus un ami déroutant
  Relire Job..
  Vie, mort..
  La Souffrance de Dieu
  Avance en Eau Profonde
  Bien et mal
  Prier la Parole
Philosophie...
  G.Marcel...
  P. Ricoeur
  E. Lévinas
  Maritain...
  J.L. Marion
Psychologie...
  X. Lacroix
  Le Mystère des mères
  Sexualité masculine
  Vie et mort du couple
  Evangélisation des profondeurs
  Autres publications de C. Hériard
Lectures diverses...

  Des choses cachées depuis...
  Le Respect
  Sexualité
  Crimes conjugaux
  Le Silence
  L'enfant à coeur ouvert (téléch...)
Contact

Nous écrire
  Livre d'or...
p-q">



René Girard : Des choses cachées depuis la fondation du monde...

La grande avancée de René Girard a été de donner une interprétation nouvelle de processus humains fondamentaux, à l'aune de l'étude des systèmes humains primitifs. Cette analyse permet de mettre en évidence le renversement total de perspective qu'apporte le christianisme en particulier dans sa vision novatrice contre le sacrifice.

Cette analyse met fin à des millénaires de tentation sacrificielle et apporte même à la théologie un regain novateur, appuyant la thèse d'un Christ Sauveur, unique médiateur entre la peur ancestrale des hommes et un Dieu tout amour.

Girard commence par commenter le mimétisme animal pour mettre le doigt sur la mimésis, cette tendance humaine d'appropriation qui est à l'origine de tous les interdits communautaire. Il voit ainsi le rituel comme une transgression de l'interdit d'appropriation et dans le sacrifice la violence déchaînée d'un "tous contre un". La victime émissaire est ainsi la trêve miraculeuse de cette tension humaine. Le bouc émissaire rétablit un équilibre dans une tension mimétique intense. Le sacrifice cristallise pour lui la violence mimétique. De plus cette violence collective s'accompagne comme l'illustre certaines formes de lynchage de la conviction de la culpabilité de la victime (lynchage du Christ...).

A ces processus archaïque et pourtant toujours vivaces, la Bible apporte une contradiction fondamentale. Elle prend le parti des victimes, tout en protégeant et pardonnant au bourreau (comme l'illustre les textes de Caïn, d'Isaac, de Joseph...).

Le rédacteur inverse la mythologie pré-existante (voir le récit sur Joseph et ses frères). Et ce renversement est une accusation de la culpabilisation.

Les trois tentations du Christ au désert illustre d'ailleurs la dénonciation de ce processus mimétique dans son ensemble, alors que le récit de la passion rassemble tous les rites archaïques de cette violence (tirage au sort, exclusion, ...) Et c'est la où le récit pascal est une déconstruction de tout le système primitif. Le christianisme n'est pas une religion comme les autres. Comme le montre Saint Luc, dans la parabole des vignerons homicides, c'est la pierre rejetée des bâtisseurs qui devient la pierre d'angle du christianisme. Dieu en effet veut la miséricorde et non sacrifice (cf. Mt 9,13).

Il faut avoir du texte une lecture non-sacrificielle, voir d'abord que le Christ n'est pas sacrifié par le père mais par la violence mimétique. Le chemin du Christ est alors perçu comme un chemin d'amour et de non-violence.

Jésus est la seule victime qui révèle la folie du sacrifice.

Il montre le jusqu'au bout de l'amour. Il faut lire d'ailleurs, comme le montre R. Girard p. 237 que le que " ta volonté soit faite" n'est pas la réponse à une exigence de sacrifice mais juste un "mourir pour ne pas répondre à la violence et la dénoncer".

Jésus est la seule victime qui révèle la folie du sacrifice....

Tu ne voulais pas de sacrifice alors j'ai dit, me voici... dit le psaume...

Un chemin d'amour infini à méditer...

CHD. 18/11/02 René GIRARD, Des choses cachées depuis la fondation du monde... Grasset, 2/79

Vous voulez participer à ce recensement, commenter ou compléter les fiches déjà réalisées...

pprécédentehomepsuivante

 
 
   

 

Dernière mise à jour : PMC Interactif Juillet 2009 ...

Découvrez aussi les publications du Webmestre : Claude Heriard ...