Plan chemins de lecture chemins de foi hommes et femmes terre sainte Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Nouveau : voir nos publications...


Chemins d'hommes et de femmes... Des traces vers Dieu ?...

 



Chemins d'hommes...
  P. Claverie...
  E. Hillesum
  St Irénée
  E. Stein
  Marie Noel...
  Abbé Pierre
  M. Delbrel
Religion...
  Balthasar...
  Balthasar...Suite
  Beauchamp...
  Beauchamp Suite...
  Beauchamp Suite 2...
  Zundel
  Pédagogie du Christ
  Unique médiateur
  Dialogue inter-religieux...
  Pluralisme religieux...?
  Jésus un ami déroutant
  Relire Job..
  Vie, mort..
  La Souffrance de Dieu
  Avance en Eau Profonde
  Bien et mal
  Prier la Parole
Philosophie...
  G.Marcel...
  P. Ricoeur
  E. Lévinas
  Maritain...
  J.L. Marion
Psychologie...
  X. Lacroix
  Le Mystère des mères
  Sexualité masculine
  Vie et mort du couple
  Evangélisation des profondeurs
  Autres publications de C. Hériard
Lectures diverses...

  Des choses cachées depuis...
  Le Respect
  Sexualité
  Crimes conjugaux
  Le Silence
  L'enfant à coeur ouvert (téléch...)
Contact

Nous écrire
  Livre d'or...
p-q">



Lecture... : Simone Pacot, L'évangélisation des profondeurs

L'auteur :

Simone PACOT est née au Maroc d'une famille catholique non pratiquante.

Tout en exerçant son métier d'avocat, elle essaie de vivre sa foi dans l'esprit des Béatitudes et uvre dans une équipe à la réconciliation entre chrétiens, juifs et musulmans.

Mais certains problèmes restent insolubles, c'en est incompréhensible et désespérant, c'est ainsi qu'elle pressent une terre en elle restée inexplorée, la dimension psychologique.Elle réalise que les 3 dimensions de notre être prenent toute leur place; le corps, le psychique et le spirituel.

Elle découvre l'Esprit réellement vivant et agissant en chacun de nous et avec qui nous devons apprendre à collaborer. Adhérer à la parole de vie signifie qu'il faut quitter nos chemins de destruction pour ceux de vie; ce trajet dure toute la vie avec ses fragilités, ses rechutes mais aussi avec sa paix profonde.

Depuis 1987, avec la communauté des Surs de Grandchamps, Simone PACOT assure un enseignement sur ce trajet de guérison intérieure

 

1. Bethesda ou la maison de la Grâce

C'est sur l'Evangile de Jean V, 1-18 que s'appuie la guérison intérieure: « Lève-toi, prends ton grabat et marche »

Souvent, nous prions pour être guéris des symptômes du mal mais les problèmes restent.

Pour devenir fils ou fille de Dieu il faut entrer en réelle compréhension des lois de la Vie, en prenant soin de son corps, de son âme ou de sa psyché (avec ses sentiments, ses émotions,....) et de son esprit ou cur profond en permettant à l'Esprit de les vivifier, au Christ de les habiter et les ouvrant à la lumière de Dieu. Mais il n'est pas question de guérison magique et souvent celle-ci est donnée sous une forme bien différente de celle attendue; aussi faut-il apprendre la docilité à l'Esprit Saint.

Dieu est amour, amour paternel et maternel Son amour se vit sans fusion ni confusion, dans la juste distance et dans le respect de la loi mais avec toute la tendresse d'une mère. Il nous précède et il nous cherche, il nous accueille comme l'enfant bien aimé, connu par son nom.

Dieu est vérité; l'amour de Dieu n'infantilise pas l'humain, il lui demande de se tenir debout, vivant, au travers des épreuves de la vie. Aussi devons-nous éviter de tomber dans 2 pièges, celui d'attendre que Dieu fasse tout pour nous et celui de croire que nous pouvons tout faire seul.

Pour mettre Dieu à sa place dans notre vie, pour devenir pleinement enfant de Dieu, nous devons parcourir ce chemin de guérison qui consiste à rechercher l'unité des trois plans de l'humain, le corps, le psyché et le cur profond sans prédominance de l'un ou de l'autre mais aussi sans confusion.

2 Le chemin de la Guérison Intérieure

Ce chemin se fait en plusieurs étapes.

: Il faut s'ouvrir à l'Esprit

L'Esprit nous appelle, il souhaite que nous ouvrions notre porte, il est déjà sur le seuil, il attend.

Nous pouvons l'accueillir car Dieu n'est que toute puissance d'Amour, il n'est pas tout puissant mais nous mettons beaucoup d'obstacles à cet amour parce que nous avons peur de Dieu et peur de nous;

: Il faut reconnaître et soigner ses blessures

Nous souffrons de multiples blessures, celles enfouies et celles infectées. Ces blessures sont des obstacles à notre capacité d'accueillir l'Amour, aussi, I'Esprit vient nous reconnaître dans notre identité d'homme ou de femme, il met de l'ordre, de la lumière, de la justesse là où il y a de la fusion, de la confusion, de l'emprise ou de la convoitise.

Chacun est unique, chacun a son chemin tout à fait particulier à vivre, personne ne peut le vivre pour nous, ce n'est pas dans l'indifférence mais dans une compassion justement située; nous n'avons pas à vivre sous emprise ni nous soumettre mais obéir à la lumière reçue en y adhérant dans une liberté profonde. Il faut nous laisser restaurer par Dieu

Jésus, tout au long de son Evangile, nous invite à nous lever, à marcher et à faire la <plaisance » du Père .car faire la volonté, la joie et le désir du Père est notre réponse personnelle au dessein de Dieu pour nous; nous sommes appelés à découvrir le sens de notre vie au-delà de notre survie, nous sommes appelés à ouvrir notre porte au désir de Dieu car nous ne pouvons être pleinement heureux qu'en vivant notre propre musique intérieure. Dieu nous invite à trouver cette musique en acceptant de retourner visiter notre histoire, en assumant notre passé en étant sûr que Jésus est avec nous tout au long du chemin puis à faire le pas décisif vers notre liberté.

Le pardon

Dieu seul peut pardonner; il nous faut donc accepter de recevoir ce pardon sans orgueil et sans fausse modestie. Il faut aussi accepter que le pardon prenne du temps, le temps de la cicatrisation

Il nous faut aussi apprendre à donner notre pardon, mais ce n'est qu'avec la grâce de Dieu que nous pouvons pardonner, cela demande que nous ayons un juste regard sur nos douleurs, sur nos rancunes sur nos vengeances sans minimiser la souffrance ressentie. C'est un acte de libération qui permet de voir en toute personne même en celles qui nous font encore souffrir, un enfant de Dieu.

Pardonner ne veut pas dire effacer la blessure; Jésus, lui-même, est ressuscité avec la trace de ses plaies

Ce chemin est à parcourir jour après jour avec nos fragilités, nos rechutes, il demande une vigilance de chaque instant, la prière nous aide et nous savons que Jésus est avec nous tous les jours jusqu'à la fin de temps

Nicole C.

Source :

Simone Pacot, L'évangélisation des profondeurs,
Editions du Cerf

Vous voulez participer à ce recensement, commenter ou compléter les fiches déjà réalisées...

pprécédentehomepsuivante

 
 
   

 

Dernière mise à jour : PMC Interactif Juillet 2009 ...

Découvrez aussi les publications du Webmestre : Claude Heriard ...