Partir, Parti...

Vous organisez un pélérinage, vous en revenez...

Ces pages sont pour vous....

[Témoignage] [Annonces]

 Retour de Terre Sainte (Aout 2001)

Depuis dix mois, les pèlerins, surtout européens, abreuvés d'images quotidiennes sur la violence dans le pays, ont fui la région. Notre groupe (38 personnes) était, paraît-il, un des plus importants qu'on ait vu depuis dix mois.

Le pèlerinage s'est déroulé en toute sécurité. Les affrontements ont lieu dans un certain nombre de localités (notamment Gaza). Quant aux attentats - qui n'ont pas commencé avec l'actuelle Intifada -, ils ont toujours évité les zones où pouvaient se trouver des pèlerins: pour chacune des parties en présence, une pareille bavure serait catastrophique dans l'opinion internationale.

Certains reviennent de Terre Sainte en se félicitant du calme qui règne actuellement dans les sanctuaires, en contraste avec le brouhaha qui nous choque tant, surtout au Saint Sépulcre. Je trouve cette satisfaction de très mauvais goût. Je suppose qu'entre 1940 et 1944, il régnait aussi un grand calme devant la Grotte.

Sur Présence Lourdes Pyrénées, je donnerai quelques impressions sur ce que j'ai vu et entendu. Je me limite ici à un seul aspect: la présence chrétienne dans ce pays. Au milieu du 20ème siècle, elle était encore très importante, non seulement à Bethléem et Nazareth, mais aussi à Jérusalem. Elle est devenue minoritaire partout (sauf dans le petit village de Taybeh); à Jérusalem, elle est numériquement infime.

Le mouvement d'émigration est ancien et concerne tout le Proche et Moyen-Orient. Il est intensifié par l'absence de perspective locale pour les jeunes Palestiniens, à moins qu'ils n'aient une volonté personnelle forte de rester enracinés dans leur pays. Quant à la communauté catholique de langue hébraïque, son existence est symboliquement de haute valeur mais, démographiquement, très faible.

Il est donc très important que les catholiques du monde entier aillent à la rencontre de leurs frères de Terre Sainte. Tous sont malheureux. Les chrétiens palestiniens se croient abandonnés; les quelques chrétiens de langue hébraïque se sentent jugés et condamnés parce qu'ils sont solidaires du sort d'Israël, sans être forcément des électeurs de M. Sharon.

Il ne faudrait pas oublier non plus les institutions catholiques, en particulier communautés religieuses. Même si la plupart de leurs membres ne viennent pas du pays lui-même, ces institutions ne sont pas des parasites ou de simples séquelles des siècles précédents. L'une de ces institutions nous est spécialement chère: la maison de retraite pour personnes âgées, toutes confessions réunies, tenue par les S¤urs de Saint-Frai, à la limite de Jérusalem, juste en face d'une université coranique: avec le groupe, nous leur avons rendu visite, sans leur apporter rien d'autre que notre présence d'un moment et notre sympathie durable.

Les pèlerins sont une composante de la Terre Sainte. Que serait Lourdes sans les pèlerins ? Je ne parle pas seulement au plan économique. Les pèlerins catholiques, venant du monde entier, ne représentent pas une force politique déterminée qui prétendrait s'imposer aux pouvoirs locaux. Mais ils constituent une population stable, même si chacun de ses membres ne passe que quelques jours dans la région.

L'actuelle Intifada a pris une couleur religieuse inquiétante, I'espace de l'ancien Temple cristallisant la confrontation entre Juifs et Musulmans. De la part de l'Église catholique, il serait lâche d'oublier Jérusalem et la Terre Sainte, parce qu'ils sont lieux de conflit.

Malgré toutes les pressions exercées sur lui pour le dissuader de venir dans ces lieux liés à l'Histoire du salut (notez les mots), le Pape n'avait pas hésité à se faire pèlerin. Il faut que beaucoup le suivent, sans attendre un retour au calme généralisé, improbable dans l'immédiat. Sinon, les générations à venir pourront nous accuser d'inconscience coupable.

 

+ Jacques P., 2 Août 2001

 

 Un témoignage original et des belles photos d'un voyage à l'occasion du Jubilé

http://www.multimania.com/terresainte/

 

 Un grand voyage et un livre passionnant...

http://hopetour.free.fr

 recherche un voyage en terre sainte au sein d'un groupe chrétien, entre fin

janvier et le mois de février, sous la forme d'un trek à travers le désert,

d'un minimun de 2 semaines, et incluant l'ascension de l'horeb.

philippe moscato : 01 43 45 76 60 ; pmoscato@caramail.com

 

 Routes bibliques, un site au service de l'organisation de votre Voyage

 Un voyage à pied : www.jerusalem-pedibus.net 

Toutes les informations transmises seront mises en ligne à partir de cette page
(voir infos légales, ci-dessous)

A l'inverse BTS ne fait aucune garantie sur la nature des informations
transmises ni sur leur sérieux...

visa de la CNIL (voir home page), nous nous engageons à respecter les lois en vigueur et notamment la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Chaque visiteurs dispose ainsi des droits d'opposition (art. 26 de la loi), d'accès (art. 34 à 38 de la loi) et de rectification (art. 36 de la loi) des données le concernant. Ainsi, il peut exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations le concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation, la communication ou la conservation est interdite.

Ecrivez nous....