plan prieres Se Marier a l'eglise catholique Bonheur dans le couple Chemins...

Chemins... de prière, le site qui vous accompagne dans votre prière...

Nouveau - Chemins de prière - Le livre...
 
  Comment prier ?
  Comment ? Sommaire
Psaumes

  Introduction
  Je bénirai le Seigneur
  Le Secours me vient du Seigneur
  Qu'elle joie quand on me dit
  Béni soit le Seigneur
  Chantez au Seigneur un chant nouveau
  Seigneur, j'ai fait de toi mon Refuge
  Criez de joie
  Je bénirai le Seigneur
  Comme une biche...
  Autres psaumes

Prieres d'aujourd'hui
  Un corps pour aimer
  Une compagne pour la vie
  Bonheur Malheur
  Désintéressé
  Silence
  Ta loi
  Dans le désert
  Erreurs
  Notre Père
  Papillion
  Murmure
  Cité de Dieu
  Présence
  L'enfant
  Notre Père 2
  Evangile du jour
 
Contact

Nous écrire
Bibliographie
  Contact
  L'équipe
  Livre d'or...

Recherche :


Comment Prier ... (Vivre de l'Esprit dans ma prière)

c) la joie de l'espérance

La vie fraternelle est un combat, combat contre les forces de division, de désintégration, de mort, ces forces étant l'oeuvre du péché. Un combat se joue en chacun de nous entre les forces de Satan et celles de l'Esprit ; et notre voeu de stabilité dans le monastère en augmente l'acuité : il nous apprend, au coeur du combat, la fidélité dans la durée, dont le fruit premier est la patience.

C'est le combat du désert. Ces forces nous dépassent et si « ce combat n'est pas le tien » (2 Chroniques 20,15), il se déroule néanmoins en nous, dans notre corps et dans notre esprit, et le plus souvent à notre insu. Seul l'acte de foi a raison de ces affrontements subtils ou ouverts. Car nous avons chacun en nous la capacité de diviser et la capacité de pardonner : et c'est pourquoi saint Benoît nous recommande, avec beaucoup de sagesse, de « rentrer en paix avant la coucher du soleil ». Rentrer en paix fait sourdre la joie de l'espérance.

La vie de l'Esprit nous pousse à pardonner, à manifester à notre frère la gratuité de l'amour, la croissance dans l'amour. Pardonner c'est atteindre la vie de l'Esprit en l'autre ; être pardonné, c'est exister de nouveau pour l'autre. Le désir de pardon signe la présence de l'Esprit : il libère, il purifie, il nourrit l'espérance, l'espérance de la victoire sur le péché.

Et notre plus grande joie est de nous savoir sauvés par le Christ ; notre plus grande espérance est bien celle de le rencontrer lui-même, dès cette vie dans le coeur de ceux qui nous sont chers, et par-delà la mort, dans le coeur du Père.

 

 

 

 

 

 

 


Suite  Introduction  Sommaire

 

 
 
   

Dernière mise à jour : PMC Interactif Juillet 2009 ...

Découvrez aussi les publications du Webmestre : Claude Heriard ...